• Livraison 24/48h sur produits en stock
  • Livraison gratuite dès 199€ HT
  • Retours sous 30 jours
  • 0 825 024 023 (0,15€/min + prix appel)

Quelle planche à découper choisir pour ne pas abîmer la lame des couteaux professionnels ?

Planche à découperLes planches à découper en marbre ou en verre trempé sont peu courantes et apportent d’emblée un cachet unique à votre cuisine. Leur poids fait par ailleurs qu’elles tiennent bien en place à l’utilisation. De plus, ces matériaux se révèlent très hygiéniques. L’effet de ces matériaux durs sur vos lames de couteau reste le principal inconvénient de ces planches. Ces dernières abîment vite le tranchant, contrairement aux planches à découper en bois. Le plastique préserve également l’aiguisage de l’ensemble de votre coutellerie. Découvrez à travers ces quelques conseils comment bien choisir les meilleures planches à découper pour votre brigade de cuisine.

 

La planche à découper en bois, un allié fiable pour vos couteaux

Globalement, les planches à découper en bois se révèlent très complices avec la coutellerie. Néanmoins, tous les modèles ne se valent pas. Certaines essences sont plus dommageables pour les tranchants que d’autres. Pour préserver au mieux vos couteaux professionnels comme ceux de chez Pro Cooker, utilisez une planche parfaitement adaptée à votre métier de bouche. Le bois tendre de cerisier, par exemple, convient à la découpe du pain et du fromage. Le hêtre et le bois de charme sont pour leur part recommandés pour la boucherie ou la charcuterie. Le bois de peuplier est aussi très apprécié des charcutiers. La planche à découper en bambou séduit pour sa polyvalence. Elle convient autant aux fruits et légumes qu’à la viande, au poisson ou à la volaille. Toutefois, la robustesse de ce bois risque de désaffûter assez rapidement les lames.

 

La planche à découper en plastique pour user moins rapidement la lame

Les grandes marques comme Deglor ou Andy Mannhart vous proposent de nombreuses références de planches à découper en plastique, souvent fabriquées en polyéthylène haute densité. Ce matériau présente une très grande résistance aux écorchures et aux fissures. Pour autant, il ne risque pas d’abîmer votre lame rapidement. Les modèles en plastique sont largement utilisés dans les cuisines professionnelles. Ils présentent en effet de nombreux autres avantages, notamment au niveau de l’entretien. Ils passent au lave-vaisselle. Apportez un soin supplémentaire en trempant régulièrement vos planches dans de l’eau savonneuse. Rincez abondamment à l’eau tiède ou chaude, puis laissez sécher complètement. Contrairement au bois, le plastique se décline dans une large palette de couleurs. Cette conception permet d’associer chaque couleur à un métier de bouche. Cette différenciation est désormais normée par le HACCP ou Hazard Analysis and Critical Control Point (il s’agit d’un système d’analyse et de contrôle) pour une question d’hygiène. La norme a défini six couleurs : blanc (boulangerie/produits laitiers), vert (salades et fruits), jaune (viande cuite), rouge (viande crue), marron (légumes), bleu (poisson cru).

 

Astuces pour aiguiser la lame de vos couteaux

Si la planche à découper en bois et en plastique n’usent pas rapidement la lame du couteau, ce dernier s’émoussera de toute manière au fil des usages. Pour la garder bien aiguisée, équipez-vous de matériel d’affûtage, comme le fusil en acier à mèche ronde ou ovale, l’affûteur en plastique ou électrique, une simple pierre à aiguiser, etc. Le choix de l’accessoire dépendra essentiellement de la résistance du couteau et de la forme de la lame. Comme un maestro qui prendra soin d’accorder son piano, le cuisinier prendra toujours soin d’affûter sa lame. Un couteau bien tranchant vous facilite la tâche, mais pas seulement. Celui-ci vous garantit par ailleurs une coupe nette et franche, vous évitant ainsi d’abîmer vos produits. Imaginez que vous devez réaliser des lamelles transparentes de légumes pour la finition d’un dressage. Cette mission, aussi élémentaire soit-elle, se révèle impossible avec une lame émoussée.

  

L’affûtage n’est pas le seul soin apporté à votre coutellerie. Pour optimiser la durée de vie des couteaux et garder toute leur efficacité, ne les laissez jamais tremper dans de l’eau. Et ce, même s’il s’agit d’un couteau en céramique ou en inox, des matériaux reconnus robustes. Essuyez-les de suite après le lavage avant de les entreposer dans un endroit sec et propre exempt de poussière.

Appelez-nous

Nos conseillers vous répondent

0 825 024 023 Service 0,15€/min + prix appel
Du lundi au vendredi 8h30-12h30 14h-17h30
Contactez-nous